Vue de l'église de Bignay
Vue de l’église de Bignay

Bignay est un village situé dans le sud-ouest des Vals de Saintonge. La commune est bordée par Taillant et Fenioux au sud, Voissay au nord, Les Nouillers à l’ouest, ainsi que Mazeray à l’est.

Lorsque l’on traverse la commune de Bignay, un élément en particulier nous saute aux yeux : Astérix et Obélix sont aux quatre coins des rues !

Bignay est un village d’irréductibles Gaulois composé de plusieurs statues et dessins rappelant le célèbre dessin animé. L’un des hameaux du village, celui du Vivier, est particulièrement bien fourni en la matière.

Plusieurs dessins représentant Astérix et Obélix ornent les murs et les façades de certaines maisons.

Les habitants du Vivier et ceux des hameaux alentour ont l’habitude de se réunir autour d’un grand repas costumé, une fois par an. Comme tout bon Gaulois qui se respecte, le menu du festin se compose d’un cochon cuit à la broche.

La commune de Bignay abrite aussi plusieurs vestiges de sites religieux et historiques.

À commencer par le château du village, dont il ne subsiste que quelques bribes de l’édifice originel, construit au XVe siècle. Un bâtiment à toiture d’ardoise, et deux tours dont l’une avec un escalier pentagonal, ont résisté. À gauche du château se trouvent plusieurs bâtiments datant du XVIIe siècle.

Quant à l’église romane, seule la façade ouest d’origine subsiste encore. Celle-ci a traversé les siècles avec ses magnifiques sculptures et son style roman, mais c’est surtout son clocher qui attire le plus les regards. Accolé au milieu du mur sud, celui-ci domine le bourg sur près de 30 mètres de haut. Au sommet de la façade, la flèche octogonale se dresse fièrement, grâce à ses ornements délicatement sculptés sur les quatre faces.

En 1995, la commune de Bignay a accueilli un musicien britannique de renom, venu se ressourcer loin de la scène et de son Liverpool natal. Ronnie Caryl, guitariste de Phil Collins, depuis plus de trente ans, a séjourné pendant quelques années dans la commune de Bignay.

Après plusieurs tournées dans l’hexagone, Ronnie Caryl est tombé amoureux de la France et plus particulièrement de la Charente-Maritime et des Vals de Saintonge. L’année suivante, il collabore de nouveau avec son grand ami Phil Collins sur l’album Dance into the light, l’un des grands succès du chanteur anglais. À croire que la quiétude et le calme de Bignay l’ont inspiré.

Pour vous

Rechercher
dans l’agenda

Près de
chez vous

Réinitialiser

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×